Technique du dessin aux pastels de couleur

A)Présentation de la technique

Le terme « couleur pastelle » ne fait pas référence aux pastels, mais désigne généralement une teinte légère et fondue, à  l’opposé de celle que l’on peut obtenir avec un pastel justement! Les pastels sont composés d’une concentration de pigments liés par une colle et conviennent ainsi parfaitement à la création de tonalités très lumineuses.
Avec le pastel, découvrez tous les charmes d’une technique ancestrale, aux accents toujours renouvelés. Cette mise en couleur « à sec » permet de restituer l’émotion intacte, et de conserver sa fraîcheur de tons pendant de nombreuses années.

A vos craies….

B)Le matériel utilisé pour mon ouvrage:

  • Les craies (photos ci-dessous)

J’utilise une boîte de 15 craies « Pastels d’Art » Dalbe . Ce sont des pastels tendres présentés en bâtonnets de forme cylindrique et relativement épais . Les pigments y étant peu comprimés, ils sont très friables et donnent une poudre fine et  des couleurs délicates.

boite a craies

boite à craies intérieur

  • Crayons pastel

Ce sont des pastels de forme allongée et gainés de bois, comme les crayons graphites. J’ai utilisé un crayon brun sepia de Conté pour dessiner les contours des tournesols car ils sont plus durs que les pastels en bâtonnets.

  • Le papier à grains

J’utilise du papier CANSON Mi-teintes 160g/m2 de différentes couleurs suivant le modéle de mon dessin. La couleur du papier est déterminante pour le résultat final d’un travail: elle peut être similaire aux tons que l’on va employer et servir à harmoniser l’ensemble de son oeuvre ; ou au contraire, elle peut contraster fortement avec les couleurs que le peintre applique.Le papier de couleur permet donc de créer des effets.

  • La planche un dessin

J’utilise un sous-main en plastique et de la patafix pour fixer le papier dessus. Il existe aussi des planches à dessins en bois.

  • Les estompes (photo ci-dessous)

Les estompes sont des cylindres de carton compressé, taillés en pointe. Ces outils vous aideront à étaler en douceur vos pigments sur le papier, à fondre des couleurs, à travailler les fonds, etc. Il existe différentes tailles d’estompes. La pointe de l’estompe permet de repasser les traits faits au bâtonnet et de dessiner la couleur comme si l’on utilisait un crayon.  J’utilise aussi, tout simplement, mes doigts.

estompes

  • La gomme mie de pain (photo ci-dessous)

J’utilise une gomme mie de pain en caoutchouc naturel pour effacer la craie ou éclaircir mes dessins. Il faut arracher un morceau puis le malaxer pour en faire une boulette avant de l’utiliser.

gomme mie de pain internet

  • Le fixatif

Le pastel est un matériau très fragile: il suffit de le toucher pour l’abîmer. Pour protéger un dessin, il est donc nécessaire de le fixer sur son support.Pour cela, j’utilise une bombe de fixatif cristal pour crayons, fusains et pastels (1325) mat de chez Lefranc&Bourgeois. Vous pouvez fixer le pastel à n’inporte quel moment de la réalisation et recommencer à dessiner par dessus. Les couleurs fixées seront alors inaltérables et ne saliront pas les nouveaux tons posés.

C) La technique

  • Application de la craie sur le papier (photos ci-dessous)

On applique la craie sur le papier soit dans le sens de la longueur pour le fond ou pour les grandes surfaces (photo 1) soit avec la pointe pour les détails ou les petites surfaces (photo 2).

craie longueur

craies pointes

  • Le pouvoir couvrant des pastels

L’une des caractéristiques principales des couleurs pastels est de posséder des pigments de grandes qualités, presque purs, qui peuvent couvrir n’importe quelle autre couleur. Ainsi, on peut aussi bien travailler clair sur foncé que le contraire. En général, pour qu’une couleur ressorte avec force et qu’elle ne perde pas en intensité à l’application sur une autre couleur, le mieux est de fixer la couche sous-jacente. Plus les couleurs seront différentes, plus l’effet de leur superposition sera contrasté.

Appliqué directement sur du noir, le rouge ressort beaucoup. Et plus vous appuierez sur votre pastel, plus la couleur sera vive.

rouge sur noir

Si vous avez l’intention d’estomper la couleur rouge, vous devrez d’abord fixer le noir, sinon le rouge se salira.

noir fixé et rouge estompéee

  •  Les fondus ou dégradé de couleurs

On fait une bande d’une couleur foncée puis une autre bande juste en dessous avec une plus claire mais dans le même ton (exemple: rouge/orange).

bande rouge et orange
Pour réaliser une transition entre ces deux couleurs, on estompe la séparation entre les deux bandes.

bande avec fondue

  • Les mélanges de couleurs

Pour mélanger les couleurs, on procéde par couche, en partant d’un ton uniforme et en appliquant au fur et à mesure des tons plus vifs et brillants.

melange couleurs

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.